Constructeur de maisons individuelles

Des maisons innovantes, accessibles,
et totalement RT2012

Appelez-nous : 03 81 67 49 03

La Réglementation Thermique 2012 ou RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, toutes les constructions neuves doivent être conformes à la nouvelle réglementation thermique : la RT 2012.

Le principe de la RT 2012 est d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments dès leur conception afin de diminuer leurs besoins en énergie.

Avec l’application de la RT 2012 et notamment grâce à l’exigence Bbiomax qui vise à favoriser l’amélioration de la conception bioclimatique des bâtiments, les besoins de chauffage sont divisés par 2 ou 3. Le constructeur s’engage sur des exigences de résultats pour que la maison soit effectivement économe.


Les exigences de résultats

La RT 2012 impose donc un renforcement de la qualité du bâti, de la performance et du confort selon trois exigences de résultats relatifs à une performance globale du bâti exprimées par trois coefficients : le Besoin Bioclimatique (Bbiomax) correspondant aux déperditions moins l’apport gratuit (chaleur humaine, du soleil, etc.), la Consommation d’énergie primaire (Cepmax) correspondant au besoin sur le rendement des équipements et la Température intérieure de consigne (Tic) correspondant à la température maximale atteinte au cours d’une période de forte chaleur.

  • Le Bbio, ou Besoin bioclimatique

Cet indicateur exprime les besoins liés au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage en fonction du bâti et de l’orientation de la maison.
La valeur du Bbio doit être fourni au moment du dépôt du Permis de Construire.
Un bon Bbio, c’est donc des besoins énergétiques limités grâce à une conception bien pensée.
Ainsi, une maison bien orientée, avec une bonne isolation aura un B Bio faible et pourra répondre à cette exigence.

  • Le Cep ou coefficient de Consommation conventionnelle d’énergie primaire

La consommation énergétique doit être  inférieure à 50 kWhep/m².an modulé en fonction du type de bâtiment, de la localisation géographique, de l’altitude, de la surface de la maison et selon les émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées (exemple : 55 kWhEP/m².an par exemple en Bretagne, 40 kWhEP/m².an en Provence).

Cette exigence impose le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

  • Le « Tic » ou Température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur

Il s’agit du confort d’été. Cet indicateur impose une exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds inférieure à une température de référence (Ticréf)  à ne pas dépasser pour garantir le confort d’été.

Le respect des exigences de la RT 2012 passe par la vérification des coefficients Bbio, Cep et Tic par l’intermédiaire d’un calcul issu d’une étude thermique. Pour chaque maison, ceux-ci devront être inférieurs à des valeurs maximales (Bbiomax, Cepmax et Ticréf ).

 

La RT 2012 en pratique

Pour une maison conforme à la RT 2012, le constructeur doit répondre à des exigences de moyens telles que :

  • Traitement des ponts thermiques : le traitement des discontinuités dans l’isolation dues à la structure du bâtiment peut représenter jusqu’à 40 % des déperditions. La chasse aux ponts thermiques avait commencé avec la RT 2005 ; elle continue avec une limitation globale des ponts thermiques.
  • Traitement de l’étanchéité à l’air. Les infiltrations parasites d’air frais à l’intérieur du bâti doivent être limitées pour assurer une bonne étanchéité de la maison. Le renouvellement d’air se fait donc de manière maîtrisé, assuré par le système de ventilation. L’exigence de perméabilité à l’air du même niveau que celui du label BBC Effinergie : 0,6 m3/(h.m²) en maison individuelle.
  • Surface minimale des ouvertures extérieures des pièces chauffées (baies vitrées, porte d’entrée,…) : cette surface doit être supérieure à 1/6ème de la surface habitable. L’éclairage naturel est donc privilégié.
  • Recours obligatoire à des énergies renouvelables pour la production d’eau chaude sanitaire.
  • Mesure ou estimation d’énergie pour les principaux usages des occupants en logement, dans un but pédagogique envers l’occupant.
  • Le renforcement des contrôles
    La mise en application de la RT 2012 s’accompagne d’un renforcement du contrôle de la réglementation avec notamment deux attestations de prise en compte de la RT2012 à fournir :

     

    • Une attestation à joindre au dossier de demande de permis de construire. Cette attestation peut être éventuellement établie par le constructeur directement.
    • Une attestation à établir à l’achèvement des travaux. Elle atteste que toutes les exigences de la RT2012 sont bien vérifiées. Le constructeur propose cette prestation sachant que cette attestation doit être établie par un tiers qualifié choisi parmi un architecte, un bureau de contrôle, un diagnostiqueur DPE certifié ou un organisme de certification.

 

Vous cherchez un terrain ou une maison ?

Maison certifiée RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, toutes les constructions neuves doivent être conformes à la nouvelle réglementation thermique : la RT 2012.

En savoir plus »