Aides carburant 2024 : prime, chèque, indemnité et remise

Le prix du carburant augmente, ce qui pousse les entreprises à trouver des solutions pour aider leurs employés. Parmi ces solutions, il y a le chèque carburant, la prime carburant, l’aide carburant et l’indemnité carburant. Ces aides financières sont destinées à aider les salariés à faire face à l’augmentation des prix sans trop impacter leur pouvoir d’achat. Nous allons passer en revue ces dispositifs pour mieux comprendre comment ils peuvent aider les travailleurs à économiser sur leur budget carburant.

Prime carburant : ce qu’il faut savoir

Conditions pour obtenir la prime carburant

Le gouvernement envisage d’aider les Français qui utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Environ 11 millions de personnes pourraient bénéficier de cette aide. De plus, une mesure spéciale pourrait être mise en place pour ceux qui parcourent de longues distances pour aller travailler ou qui parcourent plus de 12 000 kilomètres par an.

Montant de la prime carburant : combien ?

La prime sera basée sur le revenu fiscal de référence (RFR) indiqué sur l’avis d’imposition.
Pour les foyers avec un RFR inférieur à 9 400 euros (pour une personne seule), la prime sera de 200 euros, et de 100 euros pour ceux dont le RFR est compris entre 9 400 et 14 100 euros (pour une personne seule). Les gros rouleurs pourraient bénéficier d’une augmentation de la prime.

Mode de versement de la prime carburant

Les personnes éligibles doivent se rendre sur le site de la Direction générale des finances publiques pour faire leur demande. Une fois approuvée, l’aide sera versée sur leur compte bancaire en quelques jours. Le ministre de l’Économie a annoncé que ceux qui y ont droit recevront des SMS et des e-mails pour les informer. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à consulter le site web officiel ou à contacter les autorités compétentes.

Le chèque carburant : informations essentielles

Aides carburant 2024 : prime, chèque, indemnité et remise

Qui reçoit le chèque carburant ?

Le nouveau dispositif vise les 10 millions de Français aux revenus les plus modestes, soit un revenu fiscal de référence par part de 14 089 euros maximum. Toutefois, seuls les actifs seront concernés : les retraités ne pourront en bénéficier. Un couple de conducteurs qui remplissent les conditions de revenus pourront toucher tous les deux le chèque de 100 euros, soit un montant total de 200 euros pour l’ensemble du ménage.

Le montant du chèque carburant

– Le chèque carburant sera de 100 euros.
– Pour les Français roulant 12 000 kilomètres par an, cela équivaut à une remise de 10 centimes d’euro par litre.

En savoir plus  Regroupement de crédit : guide complet pour consolider vos dettes

Date de versement du chèque carburant

Le chèque carburant arrivera en janvier 2023. L’argent sera versé directement sur le compte bancaire du bénéficiaire.

Comment obtenir le chèque carburant ?

Pour obtenir le chèque carburant, il faut se rendre sur le site officiel des impôts (www.impots.gouv.fr/accueil) et accéder à son espace personnel. Ensuite, il faut indiquer la plaque d’immatriculation du véhicule et remplir une déclaration sur l’honneur attestant que l’on a besoin de sa voiture pour aller travailler.

Coût du chèque carburant pour les finances publiques

Dans le budget 2023, une enveloppe de 1,5 milliard d’euros est prévue pour cette nouvelle aide. C’est moins que le coût des ristournes à la pompe qui a atteint 7,6 milliards d’euros depuis avril.

Évolution des tarifs du carburant ?

Les prix du carburant ont baissé et le gouvernement français met en place une indemnité de 100 euros pour aider les travailleurs qui utilisent leur voiture. Cela vise à protéger le pouvoir d’achat des Français face aux coûts élevés des carburants. Environ 10 millions de travailleurs bénéficieront de cette aide concrète dès janvier.

La moitié des Français éligibles n’a pas demandé le chèque carburant

Depuis quelques jours, de nombreux articles parlent du faible nombre de demandes d’indemnité carburant. Selon TF1, 7 millions d’automobilistes n’ont pas encore demandé leur chèque carburant à la fin janvier. Dans le Nord, la moitié des foyers éligibles n’a toujours pas réclamé cette indemnité selon les informations de France Bleu. Le quotidien La Croix rapporte que moins d’un foyer sur deux a fait sa demande au niveau national.

Le problème vient du fait que pendant plus d’un mois, de nombreux automobilistes ont eu des difficultés à remplir le formulaire en ligne pour obtenir l’indemnité car le site ne reconnaissait pas les plaques d’immatriculation trop anciennes. Cependant, ce souci a été résolu par la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Les informations sur les subventions pour le carburant

Une somme de 1,5 milliard d’euros

La baisse du remboursement de l’essence est désormais de 10 centimes au lieu de 30 depuis le 16 novembre. La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé une nouvelle aide d’environ 1,5 milliard d’euros pour les ménages appartenant aux cinq premiers déciles de revenus. Cette indemnité carburant travailleurs vise à soutenir environ la moitié des ménages français. Selon le ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal, cette initiative est destinée aux personnes qui parcourent de longues distances ou qui travaillent beaucoup.

En savoir plus  Les voitures les plus chères à assurer en 2023 : analyse complète des coûts et facteurs influents

Le niveau de soutien n’est pas encore déterminé

Une aide financière sera disponible pour les ménages à partir du 1er janvier 2023. Selon la Première ministre, le versement de cette aide se fera en début d’année. Ceux qui souhaitent bénéficier de cette aide devront déclarer leurs revenus d’activité à l’administration fiscale, posséder une carte grise et respecter certains critères de revenus. Un site internet sera créé pour croiser les données fiscales et le numéro de carte grise des demandeurs afin de faciliter la procédure.

Le montant exact de l’aide n’a pas encore été annoncé par le ministère de l’Économie, mais il devrait être similaire à une précédente aide envisagée par le gouvernement, qui avait été abandonnée. Cette dernière prévoyait un montant allant de 100 à 200 euros en fonction du niveau de revenu, concernant les salariés, apprentis, agents publics et indépendants. Un bonus supplémentaire était également prévu pour les gros rouleurs.

En résumé :

  • Une aide financière sera disponible dès le 1er janvier 2023.
  • Pour obtenir cette aide : déclarer ses revenus d’activité à l’administration fiscale, posséder une carte grise et respecter certaines conditions.
  • Un site internet sera créé pour faciliter la procédure.

La défiscalisation continue en 2023

Pour encourager l’utilisation des voitures pour se rendre au travail, le gouvernement a augmenté le plafond de l’aide défiscalisée que les employeurs peuvent offrir à leurs salariés. Cette mesure vise à soutenir les Français qui dépendent de leur voiture pour se déplacer, car la majorité des actifs en emploi utilisent leur véhicule pour aller travailler. Selon l’INSEE, en 2017, trois quarts des 24,6 millions d’actifs en emploi utilisaient leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail.

Demandez de l’aide jusqu’à fin mars

La nouvelle aide carburant en France est moins utilisée que prévu. Contrairement à la ristourne carburant, qui était appliquée directement sur le prix à la pompe, cette aide nécessite une démarche spécifique et ne peut être demandée qu’en ligne. Beaucoup de personnes éligibles ignorent probablement son existence ou comment en faire la demande. La date limite pour demander cette aide a été reportée fin mars pour encourager plus de Français à y avoir recours.

En outre, il est envisagé de revenir à une remise directe à la pompe, mais sans contribution financière du gouvernement cette fois-ci. TotalEnergies pourrait être sollicité pour relancer sa ristourne dans ses stations-service suite à l’annonce de bénéfices records du groupe pétrolier.