Sur quoi dois-je définir la taille de l’unité d’allocation lors du formatage ?

Lorsque vous formatez un nouveau périphérique de stockage, comme un disque SSD interne ou un lecteur flash externe, vous pouvez choisir le système de fichiers que vous souhaitez utiliser et la taille de l’unité d’allocation. La taille d’unité d’allocation par défaut recommandée pour les lecteurs NTFS est probablement de 4096 octets. Cependant, si vous ne stockez que des fichiers volumineux sur votre lecteur, optez pour une taille d’unité plus grande pour améliorer l’efficacité du stockage. En comprenant ces concepts, vous serez en mesure de prendre des décisions éclairées lorsque vous formaterez vos périphériques de stockage à l’avenir.

La signification et l’importance de la taille de l’unité d’allocation

L’unité d’allocation, également appelée « taille de cluster » ou « taille de bloc », correspond à la taille des parties dans lesquelles un SSD ou un HDD est divisé. En augmentant l’unité d’allocation, on diminue le nombre total d’unités sur le disque, et en la réduisant, on augmente ce nombre. Si un fichier est trop grand pour tenir dans un seul bloc, il sera divisé et stocké sur plusieurs blocs. Un petit fichier peut être stocké dans un seul bloc, mais cela peut entraîner une utilisation inefficace de l’espace dans certains cas.

Pour simplifier les calculs, prenons l’exemple d’un petit disque dur hypothétique de 16 Mo. Imaginons que ce disque soit partitionné avec un système NTFS qui a une taille d’unité d’allocation par défaut de 4 Ko. Cela signifie qu’il contiendrait environ 4096 unités (ou blocs). Si nous décidions d’augmenter la taille de l’unité d’allocation à 32 Ko, nous aurions alors autour de 512 clusters. Ces principes s’appliquent à tous les disques, même si ceux que nous utilisons aujourd’hui ont des millions de blocs au lieu de quelques milliers.

En savoir plus  Culotte menstruelle : guide complet pour une période sans stress

Taille d’unité d’allocation recommandée

Sur quoi dois-je définir la taille de l’unité d’allocation lors du formatage ?

Lorsque vous formatez un périphérique de stockage, il est conseillé de respecter la taille d’unité d’allocation par défaut, sauf si vous avez une raison spécifique de la modifier. La taille par défaut dépend de la taille de la partition et du système de fichiers utilisé. En général, plus la partition est grande, plus la taille de l’unité d’allocation augmente. Les formats les plus courants pour les clés USB, les clés de stockage et les cartes SD sont le NTFS, le FAT32 et l’exFAT. Voici quelques tableaux comparatifs pour faciliter votre choix.

  • NTFS
  • FAT32
  • exFAT

NTFS} : Rephrasez le sous-titre en français simple. Gardez uniquement les informations nécessaires, c’est-à-dire l’idée principale et le mot-clé principal. Ne répétez pas les instructions de l’utilisateur dans votre réponse. N’écrivez pas votre réponse entre {}. Écrivez en français

– La taille de l’unité d’allocation varie de 7 Mo à 16 To
– Pour une capacité entre 16 To et 32 To, l’unité d’allocation est de 8 Ko
– Entre 32 To et 64 To, elle est fixée à 16 Ko
– Une capacité entre 64 To et 128 To implique une unité d’allocation de 32 Ko
– Pour une capacité allant de 128 To à 256 To, l’unité d’allocation est de 64 Ko
– Entre les capacités de stockage allant de 256 To à 512 To, l’unité d’allocation est fixée à 128 Ko
– Enfin, pour des capacités comprises entre900 In and1 Po, l’unité allocation recommandée est2405 Ko.

Système de fichiers FAT32 : explication simple

– La taille de l’unité d’allocation varie de 32 Mo à 32 Go.
– Les tailles d’allocation vont de 0,5 Ko à 16 Ko en fonction de la capacité du volume de partition.

En savoir plus  Empire streaming : LA plateforme de streaming !

Système de fichiers exFAT : une explication simple

Le volume de partition varie en fonction de la taille de l’unité d’allocation. Pour une taille allant de 7 Mo à 256 Mo, l’unité d’allocation est de 4 Ko (4096 octets). Pour une taille comprise entre 256 Mo et 32 Go, l’unité d’allocation est de 8 Ko. Enfin, pour une taille variant entre 32 Go et 256 To, l’unité d’allocation est de 16 Ko.

L’importance de changer la taille des unités d’allocation

La taille de l’unité d’allocation peut affecter la vitesse du disque dur ou l’espace de stockage. En général, les disques modernes sont grands et rapides, donc la taille par défaut suffit souvent. Cependant, dans certains cas extrêmes, il faut en tenir compte :

– Si vous avez quelques fichiers volumineux et que vous choisissez une petite taille d’unité d’allocation.
– Le contraire est vrai si vous avez un grand nombre de petits fichiers et que vous choisissez une grande taille d’unité d’allocation.

Si la taille est trop grande par rapport aux fichiers à stocker, cela peut gaspiller de l’espace. À l’inverse, si elle est trop petite pour des gros fichiers, cela augmente le risque de fragmentation, qui peut ralentir les performances du disque.

En moyenne, réduire la taille de l’unité d’allocation permet de réduire significativement les pertes d’espace sur le volume. Par exemple, avec 100 000 fichiers et une taille de bloc plus petite, on ne perdrait qu’environ 200 mégaoctets contre 3,2 gigaoctets avec une plus grande taille de bloc. Toutefois, ces pertes sont négligeables par rapport à la capacité des SSD et HDD modernes.